Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Médecine argentine I

23 Novembre 2012, 08:23am

Publié par Nous en Argentine

Médecine argentine I

[Billet écrit il y a déjà quelques jours]

9 semaines et demi… Rien à voir avec le film d'Adrian Lyne sinon c'est le temps que nous sommes en Argentine. ça fait beaucoup mais en fait ce n'est pas si long que ça… Donc nous voilà, encore une fois… Dans ce post que je vous propose aujourd'hui c'est un sujet que j'avais promis. C'est-à-dire sur la médecine argentine. Je ne suis pas médecin et loin de là d'ailleurs donc je ne vais pas entrer dans des discussions techniques sinon que je vais l'aborder du point de vue du patient.

La médecine argentine est, paraît-il très bonne pour ne pas dire excellente. Les médecins sont, en général, très au courant des nouveautés et se maintiennent formés. Ils sont constamment dans les 4 coins du monde en train de participer à des congrès et séminaires variés.

Il y a une excellente médecine gratuite mais sans moyens et une médecine privée de bon niveau quoiqu'il faut quand même faire attention aux lobbies. Aujourd'hui un hôpital privé ressemble plus à un hôtel 5 étoiles qu'a un établissement de santé.

En ce qui concerne la médecine publique, les choses ne sont pas si bonnes que ça car il est évident que les salaires des professionnels de santé sont largement en dessous des salaires moyens. Les médecins sont généralement des passionnés et des fervents défenseurs du service publique. Comme toujours et comme partout (même en France), les choses doivent être améliorées. Comme les hôpitaux manquent de moyens, les queues sont longues, très longues. C'est pour cela que les gens sont plutôt de classes populaires ou très pauvres car ceux qui peuvent se payer une mutuelle iront en priorité dans des institutions privées. C'est dommage mais c'est comme ça…

Je parlerai des grandes villes car je ne suis pas trop au courant de la situation dans les petits villages. Ici, il n'y a pas besoin d'attendre 1 an pour voir un oftalmo, pas besoin de 6 mois pour un gynéco et la moyenne d'attente pour être reçu par un neurologue est d'environ 2 semaines. Les rendez-vous sont donné, par respect au rythme de vie argentine, jusqu'à 21hs. Quand on travaille, c'est plutôt pratique.

Et voilà un autre point, celui-là très positif et qui me fait (avis personnel) oublier les nombreux possibles défauts de la médecine argentine, c'est l'attention agréable. Le médecin est souriant, il est chaleureux et on s'embrasse amicalement pour se dire au revoir. D'accord ce n'est pas primordial mais…

Pour les pédiatres, c'est un monde à part. C'est beau à voir… Il y a un vrai feeling avec les enfants. Les parents nous sommes accessoires lors de la consultation. Ils les embrassent, leur dit des trucs sympas, rigolent avec eux, les fait sentir à l'aise. Comme nous en avons vu une petite pagaille pour les différents bobos de Mademoiselle E, on peut dire que c'est toujours un peu la même chose, ce n'est pas une particularité d'un seul.

Aussi, il a été très agréable et réconfortant que d'être aidé par le médecin. En effet, dans les nombreuses consultations pour Mademoiselle E, nous n'avions pas encore obtenu les papiers de la mutuelle et pour n'avoir pas à payer de frais suppléméntaires, les pédiatres n'hésitaient pas à puiser dans leur stock personnel de médicaments pour nous en faire cadeau. Si le médecin n'avait pas le médicament ce jour-ci, ils nous demandaient de repasser pour refaire un contrôle gratuit mais aussi pour récupérer les doses manquantes. Chaque fois c'est un plaisir d'aller voir le pédiatre…

Pour les autres spécialités, ça ne change pas trop. Le tutoiement est de rigueur. Le baiser sur la joue pour saluer aussi et la convivialité est quasiment toujours là. On se sent à l'aise et peut-être accompagné sans être couver. Même avec l'oncologue de ma maman, les choses sont vécus sérieusement mais sans dramatisme, avec un certain humour qui soulage et rend plus léger des moments pas forcément évidents.

C'est sans aucun doute dans les moyens que la médecine argentine a du travail. Le travail infirmier n'est pas du tout valorisé et les médecins, certains, sont encore sous-payés. C'est un travail passionnant fait par des passionnés que ce soit dans n'importe quelle partie du globe.

Je crois que ce n'est qu'un petit résumé de tout ce que j'ai pu vivre en ce qui concerne le secteur médical argentin mais dés que j'ai d'autres commentaires, je n'hésiterai pas à les publier. C'est toujours surprenant de comparer et de voir des choses différentes.

Bises et soyez sages!!

Commenter cet article